Normal view MARC view ISBD view

André Gide et l'idéalisme fin de siècle - "contemporain capital" et "reine encamouflée" / Zorica, Maja.

By: Zorica, Maja.
Material type: ArticleArticlePublisher: 2015Description: 61-75 str.Other title: André Gide and the Idealism "fin de siècle" - "capital contemporary" and "mobled queen" [Naslov na engleskom:].Subject(s): 6.03 | idéalisme fin de siècle, Hamlet, Mallarmé, Schopenhauer, mise en abyme, performatif, ironie, métaphysique | idealism "fin de siècle", Hamlet, Mallarmé, Schopenhauer, mise en abyme, performative, irony, metaphisics In: Studia Romanica et Anglica Zagrabiensia LIX (2015) ; str. 61-75Summary: L'idéalisme gidien est l'un des exemples paradigmatiques de l'idéalisme fin de siècle. En s'appropriant la tradition platonicienne sans son contenu philosophique, la poétique idéaliste gidienne se conjugue sous forme d'une "mise en pratique" de la philosophie de Schopenhauer lue à travers Th. Ribot et J. Bourdeau. Depuis les Cahiers d'André Walter, le dédoublement, inspiré par l'exemple de Hamlet (Mallarmé), et la mise en abyme y introduisent la métaphysique qui débouche sur la névrose, qui amène finalement le besoin de "manifester". Du solipsisme naît l'ironie. L'idéalisme gidien est paradoxal depuis le début, et l'oeil de Platon y est plus coriace que le "contemporain capital" laisse prévoir.
Tags from this library: No tags from this library for this title. Log in to add tags.
No physical items for this record

L'idéalisme gidien est l'un des exemples paradigmatiques de l'idéalisme fin de siècle. En s'appropriant la tradition platonicienne sans son contenu philosophique, la poétique idéaliste gidienne se conjugue sous forme d'une "mise en pratique" de la philosophie de Schopenhauer lue à travers Th. Ribot et J. Bourdeau. Depuis les Cahiers d'André Walter, le dédoublement, inspiré par l'exemple de Hamlet (Mallarmé), et la mise en abyme y introduisent la métaphysique qui débouche sur la névrose, qui amène finalement le besoin de "manifester". Du solipsisme naît l'ironie. L'idéalisme gidien est paradoxal depuis le début, et l'oeil de Platon y est plus coriace que le "contemporain capital" laisse prévoir.

Projekt MZOS projekt

FRA

There are no comments for this item.

Log in to your account to post a comment.

Powered by Koha

//